Mérule pleureuse: la bataille est loin d’être gagnée